Modifier
03
Feb
February 3, 2021, 5:33 pm

En 1980, Arpanet se divise en deux réseaux distincts, l'un militaire (MILNET, de Military Network, qui deviendra le DDN ( Defense Data Network) et l'autre, universitaire (NSFnet), que les militaires abandonnent au monde civil.
La réflexion des constructeurs s'oriente vers une informatique décentralisée.
Le 1er janvier 1983, le réseau Arpanet adopte la suite de protocoles TCP/IP qui sera la base d'Internet. Le nom « Internet », déjà en usage pour désigner l'ensemble d'ARPANET et de plusieurs réseaux informatiques, devient officiel.
C'est à la fin des années 1980, que les premières entreprises, fournisseurs d'accès, furent fondées, afin d'offrir assistance aux réseaux de recherche régionaux et de fournir aux particuliers des accès au réseau, courriels et nouvelles Usenet. Le premier fournisseur d'accès à Internet par le réseau téléphonique, The World, ouvrit en 1989.
Le début des années 1990 marque la naissance de l'application la plus connue d'Internet aujourd'hui : le web, un ensemble de pages en HTML mélangeant du texte, des liens, des images, adressables via une URL et accessibles via le protocole HTTP. Ces standards, développés au CERN par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau deviennent rapidement populaires grâce au développement au NCSA, par Marc Andreessen et Eric Bina, du premier navigateur multimédia Mosaic.
Le premier site web est mis en service en 1991, et le 30 avril 1993 marque le passage officiel du World Wide Web dans le domaine public. Et ce, pour garder l'esprit de partage et de mise en commun des connaissances des instigateurs d'internet. Cependant, les effets des transformations technologiques liées à la circulation de l’information furent sous-estimés. C’est pourquoi « il a fallu
mettre en place un cadre juridique permettant d’assurer efficacement la défense de la propriété intellectuelle ». En conséquence, les brevets, licences et autres droits d’auteurs se sont multipliés.
Certains se sont opposés à cette problématique du renforcement de la propriété intellectuelle sur Internet. Plusieurs formes de contestation furent initiées par une partie des praticiens de l’informatique afin de défendre la liberté d’expression, vie privée et liberté individuelle. Techniquement parlant, cela a donné naissance aux logiciels libres, au peer-to-peer etc. engendrant ainsi diverses réflexions (toujours d’actualité) sur ces types de circulation de l’information.
En 1992, formation par les pionniers de l’Internet de https://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Society, (ISOC) Association de droit américain à vocation internationale pour promouvoir et coordonner le développement des réseaux informatiques dans le monde. L’IETF, dont les standards sont issues de ses travaux, regroupe des ingénieurs et chercheurs du monde entier. Une grande partie du financement de l’ISOC provient des organisations membres, de l’organisation des 3 conférences annuelles de l’IETF et du Public Interest Registry (PIR) qui est l’organisme sous contrôle de l’ISOC chargé de gérer le registre du domaine Internet « .org ».

Post suivant Post précédent